Exclusivité : les attentes des Français en terme d'affichage environnemental !

Publié le : 12 janvier 2023

Le jeudi 12 janvier 2023, le Collectif En Vérité a réuni en exclusivité à l'Assemblée Nationale ses adhérents, des journalistes, des membres du gouvernement et parlementaires afin de dévoiler les résultats de son étude menée conjointement avec BVA sur les attentes des Français en terme d'affichage environnemental.

AfterMovie : Conférence de Presse Affichage Environnemental - Assemblée Nationale - Janvier 2023

Pour restaurer la confiance, les français réclament un étiquetage environnemental et attendent qu’il évalue en priorité utilisation de pesticides, mode d'élevage et origine

Afin de nourrir les débats sur le projet d'affichage environnemental, le Collectif En Vérité, qui réunit 60 marques alimentaires demandant la transparence sur les emballages, a décidé d'interroger les Français pour comprendre ce qu’ils souhaitent vraiment savoir et voir, à même le packaging, concernant la valeur environnementale de leur alimentation. Cette étude menée avec BVA vise à s’assurer que l'affichage qui sera retenu par les pouvoirs publics répond aux attentes des Français et est un levier efficace pour encourager la transition alimentaire. En effet, si pour 86% des Français, un score environnemental est essentiel, il doit avant tout répondre à des critères précis et discriminants tels que l’utilisation de pesticides, le mode d’élevage et l’origine.

Ce qu'il faut retenir :

1. ÉVALUER L’UTILISATION DE PESTICIDES, CRITÈRE 1 N°1 DES FRANÇAIS.

91% des Français consulteraient un indicateur permettant d’évaluer l’utilisation de pesticides s’il existait. Pour 39%, ce serait même le critère le plus important pour évaluer l’impact environnemental d’un produit alimentaire. Pas étonnant quand pour eux, l’offre alimentaire n’est pas adaptée aux enjeux environnementaux (90%) et de santé (80%).

2. ORIGINE ET MODE D'ÉLEVAGE, LES AUTRES PRIORITÉS DES FRANÇAIS

Un quart des Français place le mode d’élevage en tête de ses critères de choix pour un produit alimentaire, et 90% s’y référeraient s’il était clairement affiché. Ils sont aussi très attentifs à l’origine des produits : 80% évaluent ce critère quand il est disponible. Or ce critère est aujourd’hui absent des affichages environnementaux déjà adoptés par certaines marques.

Les indicateurs sur la préservation de la biodiversité (12%), des ressources (12%) et du climat (13%) sont quant à eux jugés prioritaires par seulement un Français sur dix. Les Français confrontés à des produits affichant ces critères dans le cadre de l’étude le confirment : ce sont les indicateurs recouvrant pour eux une réalité précise (utilisation de pesticides, mode d’élevage, origine) qui recueillent l’adhésion et orientent l’achat, plutôt que les indicateurs recouvrant des concepts ou notions plus larges (climat, biodiversité, ressources).

3. UNE OFFRE ALIMENTAIRE ET UNE INFORMATION JUGÉES INADAPTÉES AUX ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

« Qui aurait pu prédire la crise climatique ? » Peut-être les Français, pour qui, à 90%, l’offre alimentaire n’est pas adaptée aux enjeux de climat et de biodiversité. Une frustration qui repose aussi sur la perception de l’information qui l’accompagne. Jugée crédible par moins de 2 personnes sur 10, difficile à comprendre (78%), difficile à trouver (80%) ; elle ne facilite pas le choix des produits alimentaires.

Et d’ailleurs, sur quoi se basent les Français aujourd’hui pour évaluer l’impact environnemental ? Sur des informations qui ne lui sont qu’indirectement reliées mais qui sont disponibles (et parfois en pagaille !) : liste des ingrédients (82%), origine (80%), mentions « sans » sur les emballages (78%), Yuka (33%).

4. L’AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL : PRIORITAIRE POUR LES JEUNES GÉNÉRATIONS, ET ATTENDU PAR UNE LARGE FRANGE DE LA POPULATION

86% des Français se déclarent intéressés par un affichage environnemental. En effet, alors que le sujet pourrait paraître secondaire en contexte d’inflation et de tension sur le pouvoir d’achat, il intéresse des foyers aux revenus diversifiés, aussi bien modestes qu’aisés. En revanche, la sensibilité aux enjeux environnementaux et sociétaux est largement déterminée par l’appartenance générationnelle : les « ambassadeurs » d’une consommation guidée par la conviction d’une urgence environnementale sont à 35% âgés de moins de 35 ans (et à 57% de moins de 50 ans). Les « indifférents » ont à 67% plus de 50 ans.

L’information environnementale doit donc encore convaincre, en particulier, les Français qui n’organisent pas encore leurs achats en fonction de leurs convictions. En priorité les « consom’acteurs », sensibles aux enjeux environnementaux, qui ne savent pas comment agir mais souhaitent le faire (54%). Mais aussi les « indifférents » (16%) pour qui ces enjeux ne sont pas prioritaires.

5. CRISE DE CONFIANCE AUTOUR DE L’INFORMATION ALIMENTAIRE

Pour s’informer sur leur alimentation, les Français comptent d’abord sur le conseil d’acteurs de terrain et de proximité : plus de 8 Français sur 10 déclarent faire confiance à leurs commerçants de proximité (primeurs, bouchers, boulangers, etc.), aux associations de consommateurs et aux agriculteurs. En revanche, plus de 70% ne font pas confiance aux pouvoirs publics, aux marques ou aux médias pour les informer sur l’offre alimentaire.

LE COLLECTIF EN VÉRITÉ DEMANDE AU GOUVERNEMENT UN SCORE ENVIRONNEMENTAL OFFICIEL, DISCRIMINANT, RÉPONDANT AUX ATTENTES DES CONSOMMATEURS

Les 10 chiffres clés

  • Pour 86% des Français, un score environnemental est essentiel.
  • 84% des Français déclarent une forte sensibilité sociale et environnementale.
  • Ils sont 90% à déclarer que l’offre alimentaire n’est pas adaptée aux enjeux de climat et de biodiversité.
  • 91% des Français consulteraient un indicateur évaluant l’utilisation de pesticides s’il existait.
  • 80% des Français évaluent le critère de l’origine quand il est disponible.
  • 25% placent un mode d’élevage respectueux en tête de leurs critères de choix pour un produit alimentaire.
  • Les ambassadeurs d’une consommation guidée par la conviction d’une urgence environnementale (30%) sont à 35% âgés de moins de 35 ans (et à 57% de moins de 50 ans).
  • Ceux qui y sont indifférents (16%) sont à 67% âgés de plus de 50 ans.
  • Plus de 70% des Français déclarent ne pas faire confiance aux pouvoirs publics, aux marques ou aux médias pour les informer sur l’offre alimentaire.

Pour visionner la conférence de Presse :

Vidéo Complète : conférence de presse Assemblée Nationale
Envie de partagez l'article ?
Continuer la découverte
Ecocert soutient le Collectif En Vérité !
Depuis plus de 30 ans, Ecocert accompagne de nombreux acteurs dans le déploiement et la valorisation de pratiques durables à […]
Lire l'article
Pepe Bacio rejoint le Collectif En Vérité !
Pepe Bacio commercialise en exclusivité des produits gastronomiques italiens authentiques, avec comme objectif de promouvoir la gastronomie italienne saine et […]
Lire l'article
Les Spiritueux des Alpes rejoint le Collectif En Vérité, et s'apprête déjà à afficher le logo Info-Origine !
Créé en 2023, Les Spiritueux des Alpes a lancé sa gamme les Arrangés des Alpes 100% origine France. Inspiré par […]
Lire l'article
Les 2 Vaches rejoint le Collectif En Vérité !
La marque de la société Les Prés Rient Bio souhaite agir pour donner aux consommateurs (les leurs et les autres!) […]
Lire l'article
Lucien Georgelin rejoint le Collectif En Vérité !
Célèbre confiturier, Lucien Georgelin c'est plus de 40 ans d'histoire et de savoir-faire et un engagement profond envers les producteurs […]
Lire l'article
Saveur de l'Année soutient le Collectif En Vérité !
En tant que 1ère récompense alimentaire qui s’engage pour une alimentation plus durable, Saveur de l’Année devient le premier soutien officiel […]
Lire l'article
Notre feuille de route 2024 !
Après un lancement en 2022, et une année charnière en 2023 sur nos 3 piliers, le Collectif En Vérité souhaite […]
Lire l'article
En 2023, le Collectif En Vérité a été présent sur tous ses pilliers
Impact environnemental, Nutrition et Origine, l'année 2023 a été dense pour le Collectif En Vérité, et aura permis d'asseoir nos […]
Lire l'article
Des marques qui agissent : Food4Good lance ses Noix de Saint-Jacques, pêchées dans la Baie de Saint-Bieuc, et certifiées MSC !
A quelques semaines de Noël, Food4Good , une des 12 marques fondatrices du Collectif En Vérité, lance son nouveau produit […]
Lire l'article
Des marques qui agissent : Vrai lance son yaourt aux myrtilles bio d'Aquitaine !
Après les fraises Françaises et les abricots d’Occitanie, c’est au tour de la myrtille d’Aquitaine d’être mise à l’honneur chez Vrai […]
Lire l'article
Copyright © 2021 - en VÉRITÉ -
Mentions légales
-
contact(at)en-verite.fr
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram